- Septembre 2021 -
Echange d’e-mail avec Jacques Monin de France Inter suite à l’émission « Secrets d’Info »
-

“Nous avons écrit un long mail très argumenté pour dire à Jacques Monin combien le sujet sur la pédagogie Steiner-Waldorf (diffusé dans son émission « Secrets d’info » du 4 septembre 2021 sur France Inter) était approximatif, et si mal étayé. Le lendemain même, gentiment (ou professionnellement) le « Directeur de la cellule investigation de Radio France », c’est son titre, nous écrivait transmettre notre message à « sa » journaliste. Nous lui indiquions en retour être très intéressés par sa réponse. Quatre relances polies (du moins les trois premières) ne nous ont pas permis d’obtenir le moindre appui des propos tenus à l’antenne par la journaliste et ses « témoins ». Quelle rigueur, Monsieur le Directeur !”

Secrets d’un Fake ! 

De : Tavernier Envoyé : dimanche 5 septembre 2021 14:02 À : MONIN Jacques Objet : Emission La déscolarisation… 

Bonjour Monsieur,

Je me permets de vous écrire suite à votre émission « Secrets d’Info » d’hier, qui m’incite à réagir.

Il y a un peu plus de deux ans maintenant, je me suis retrouvé à m’engager aux côtés des écoles Steiner suite à un interview délirant de Monsieur Grégoire Perra paru dans le Point, interview qui m’a poussé lui aussi à réagir (dans ce même magazine), pour deux raisons. Tout d’abord, parce que je connais bien la pédagogie Steiner (pour l’avoir vécue) mais aussi parce que je connais également la problématique des sectes (à laquelle M. Perra associe toujours ces écoles) pour être le fils de Janine Tavernier, ex-présidente de l’Unadfi. Cependant, durant 40 ans, je n’avais entretenu absolument aucun lien avec l’institution Steiner (contrairement aux dires de Monsieur Perra), ni bien sûr aucun lien avec l’anthroposophie, que je ne connais pas.

Je ne pensais pas vous écrire un jour à propos de ces écoles tant j’apprécie ce qui me semblait être la rigueur de vos émissions. Mais, pour le coup, j’ai été assez surpris d’y entendre des allégations contre cette pédagogie, si peu ou si mal étayées.

Je me permets de vous recommander de vous rapprocher de votre consoeur du Monde, Madame Violaine Morin, qui je crois a pris la réelle mesure de ce Grégoire Perra. Un travail sérieux, approfondi et sourcé a permis à cette journaliste de publier un long article sur la pédagogie Steiner beaucoup plus proche de la réalité du terrain (article en pièce jointe). Et je vous joins également un extrait du premier blog de Monsieur Perra afin que vous saisissiez mieux à qui vous avez donné la parole sur votre antenne. Après avoir tenté d’étouffer son affaire d’agression sexuelle sur l’une de ses élèves mineures, en s’excusant par écrit auprès d’elle, Monsieur Perra – voyant sa démarche inopérante – a changé sa « stratégie ». C’est ainsi que quelques années plus tard, il écrivait (pièce jointe) des propos odieux pour tenter d’inverser la culpabilité, sur le thème abject : « c’est la jeune fille trop court-vêtue et aux moeurs légères qui m’a provoqué ». Je vous laisse lire et vous faire votre propre opinion…

Quelle validité accorder alors au témoignage d’un tel individu, qui plus est revanchard, car remercié de son poste de professeur en raison de ses déviances ? Et quel crédit donner aux quelques rares témoignages anonymes évoqués par votre journaliste (et servis par Monsieur Perra), et sans doute datant eux aussi pour la plupart de plusieurs décennies ? Je vous invite à consulter la centaine de témoignages récents et non anonymes relatant l’expérience vécue des élèves Steiner. Il est fort dommage que votre journaliste n’en ait pas fait état dans son sujet.

Aussi, oser prétendre qu’il est fait allusion au karma durant l’enseignement Steiner est tellement grotesque que je ne développerai pas.

Quant au socle commun des compétences, il ne faudrait tout de même pas oublier que l’éducation nationale laisse sortir chaque année de son institution plus de 100.000 jeunes sans le moindre diplôme ni la moindre qualification ! Sans parler des autres centaines de milliers de jeunes « aiguillés » (car hélas, c’est bien le bon terme) vers des filières professionnelles qu’ils n’ont pas choisies – la plupart du temps – et dont beaucoup d’entre eux subiront les conséquences toute leur vie.

Et pour continuer sur les résultats scolaires modestes qu’engendrerait une scolarisation dans une école Steiner, là encore, l’analyse est peu rigoureuse… Toutes les études démontrent le contraire (et je me tiens à votre disposition pour vous les communiquer si vous le souhaitiez) notamment cette étude réalisée en Allemagne :

https://www.pedagogie-waldorf.fr/2021/04/26/etude-ecole-steiner-2021/

ou cette vaste étude intitulée « Développer une approche inspirée par la pédagogie Steiner-Waldorf dans un district scolaire public », réalisée par l’institut de recherche de Stanford spécialisé dans l’étude des politiques de l’éducation, et publiée en 2015 :

https://www.pedagogie-waldorf.fr/2021/01/20/quand-luniversite-de-stanford-sinteresse-a-la-pedagogie-waldorf/

Etude, qui pour résumer, indique : « les élèves Steiner-Waldorf obtiennent de meilleurs résultats aux tests étatiques, sont moins stressés, mais aussi plus impliqués dans leur scolarité ». Alors oui, bien sûr, les écoles Steiner ne sont pas parfaites, loin de là ! Mais quelle école le serait ? Une chose est sûre, c’est que cette pédagogie est bienveillante et qu’elle n’inculque aucun dogme à ses élèves, contrairement aux fantasmes qui circulent frénétiquement sur les réseaux sociaux (portés essentiellement par Monsieur Perra, et soutenu lui-même sur ces mêmes réseaux par votre journaliste) et hélas trop souvent repris sans enquêter par la presse.

Enfin, je comprends tout à fait que des parents puissent ne pas aimer les écoles Steiner, voire les détester. Mais dans ce cas, rien ne les oblige à y scolariser leurs enfants. Je me tiens à votre disposition pour échanger avec vous, si vous souhaitiez de plus amples informations.

Bien cordialement, 

Nicolas Tavernier,

président de l’ANPAPS (association nationale pour la promotion et l’avenir de la pédagogie Steiner-Waldorf)

P.S. : si tous ces éléments vous conduisaient à amender un peu votre jugement sur cette pédagogie, ce serait formidable que vous fassiez un petit correctif dans votre prochaine émission, tant ces écoles souffrent d’un traitement médiatique peu rigoureux. 

Le 6 sept. 2021 à 11:11, Jacques Monin a répondu : 

Bonjour, 

Merci de votre message. Je le transmets à la journaliste qui a réalisé cette enquête. 

Bien à vous. 

Le 6 sept. 2021 à 12:47, Nicolas Tavernier a répondu : 

Envoyé: lundi 6 Septembre 2021 12:47 De : “Nicolas” A : “Jacques Monin” Objet : Re: Emission La déscolarisation… 

Bonjour Monsieur, 

Je vous remercie pour votre réponse. Comme vous pouvez l’imaginer, je serai très intéressé par le retour de votre journaliste. 

Bien à vous, 

Nicolas Tavernier 

Le 10 sept. 2021 à 11:47, Nicolas Tavernier a relancé M. Monin : 

Envoyé: vendredi 10 Septembre 2021 11:47 De : tavernier A : ” Jacques Monin” Objet : Tr: Re: Emission La déscolarisation… 

Bonjour Monsieur, Vous serait-il possible de me communiquer un retour, une réaction, une argumentation de votre journaliste concernant son sujet sur les écoles Steiner ? Il est vraiment important pour nous de mieux comprendre les raisons qui font que la perception de la pédagogie Steiner par des personnes qui ne l’ont pas vécue est si souvent en totale contradiction d’avec ceux qui l’ont éprouvée. Je vous remercie par avance pour votre réponse. Bien à vous, Nicolas Tavernier 

Le 14 sept. 2021 à 11:44, Nicolas Tavernier a relancé M. Monin : 

Envoyé: mardi 14 Septembre 2021 11:44 De : tavernier A : ” Jacques Monin” Objet : Tr: Re: Emission La déscolarisation… 

Bonjour Monsieur, 

Je suis désolé de revenir à nouveau vers vous mais je suis surpris de n’avoir aucun retour de votre collaboratrice. Je ne veux pas vous déranger, ainsi, pouvez-vous me dire si je peux espérer une réponse de sa part ou si c’est assez illusoire ? 

Je vous remercie par avance pour votre réponse. 

Bien à vous, 

Nicolas Tavernier 

Le 16 sept. 2021 à 15:12, Nicolas Tavernier a relancé M. Monin : 

Envoyé: jeudi 16 Septembre 2021 15:12 De : tavernier A : ” Jacques Monin” Objet : Tr: Re: Emission La déscolarisation… 

Bonjour Monsieur Monin, Pourquoi un tel “silence radio” depuis votre réponse rapide du 6 septembre ? Est-ce si compliqué que cela pour vous ou votre journaliste de répondre sur le fond du sujet ? C’est très respectueusement que je me suis adressé à vous, et avec le réel espoir de mieux comprendre pourquoi il y a un tel fossé entre la perception des “usagers” de la pédagogie Steiner et celle de certains journalistes qui reprennent à leurs comptes les élucubration de Monsieur Perra. Je vous remercie par avance pour votre réponse. Bien à vous, Nicolas Tavernier Président de l’ANPAPS 

Et le 23 sept. 2021 à 09:44, Nicolas Tavernier a relancé M. Monin : 

Envoyé: jeudi 23 Septembre 2021 09:44 De : tavernier A : ” Jacques Monin” Objet : Tr: Re: Emission La déscolarisation… 

Bonjour Monsieur Monin, 

J’imagine que seul un petit remord d’écart de déontologie vous empêche de poursuivre nos échanges, non ? Sans quoi, vous m’auriez répondu sur le fond depuis bien longtemps… 

C’est bizarre comme beaucoup de journalistes donnent des leçons de droiture tous les jours à leurs lecteurs ou auditeurs – surtout vous d’ailleurs, dans vos sujets de « Secrets d’info » – sans pour autant être capables de reconnaître qu’ils sont parfois allés un peu vite en besogne pour juger quelqu’un ou quelque institution… C’est bien dommage, ce manque d’honnêteté intellectuelle. 

Bien sincèrement, 

Nicolas Tavernier 

Président de l’ANPAPS